Transnationalismes et apories identitaires: l’<i>afropéanisme</i> de Léonora Miano

  • Flora AMABIAMINA Université de Douala, Cameroun
Palabras clave: afrodescendants, afropeanism, communauty, Europe, hybridity, trans-raciality, identity

Resumen

De par leur récurrence, les mobilités transfrontalières imposent de nouveaux êtres au monde et renouvellent la multidimensionnelle problématique des identités. Celles-ci questionnent en permanence une substance (une définition) de l’Homme dans son lien à un espace. Il en va ainsi de l’afropéanisme, la nationalité hybride que l’écrivaine franco-camerounaise Léonora Miano promeut et dont la spécificité est de caractériser les afrodescendants et les subsahariens nés ou vivant en Europe. Bien souvent confrontés à des difficultés d’intégration dans leurs sociétés d’accueil, ces afrodescendants et subsahariens interrogent leur identité et rêvent d’une société où la race n’aurait plus droit de cité. Notre analyse entend faire la part du réalisme et de l’utopie de ce positionnement.

Descargas

La descarga de datos todavía no está disponible.

Citas

ADOTEVI, Stanislas Spero. (1998). Négritude et négrologues. Paris : Le Castor.

ALBERT, Christiane. (2005). L’immigration dans le roman francophone contemporain. Paris : Karthala.

AMOSSY, Ruth. (1991). Les idées reçues. Sémiologie du stéréotype. Paris : Nathan.

APPADURAI, Arjun. (2005). Après le colonialisme. Les conséquences culturelles de la globalisation. Paris : Petite bibliothèque Payot.

BHABHA, Homi K. (1994). Les Lieux de la culture. Une théorie postcoloniale. Paris : Payot.

BENEDETTI, Gregory. (2012). La nébuleuse post-raciale : l'avènement d'une nouvelle dialectique raciale dans la vie politique américaine ? Revue de recherche en civilisation américaine, 3. http://journals.openedition.org/rrca/338. [30/04/2020].

BOUBEKER, Ahmed. (2006). Dans BLANCHARD, Pascal; BANCEL, Nicolas; LEMAIRE, Sandrine. La fracture coloniale. La société française au prisme de l’héritage colonial (pp. 183-190). Paris : La Découverte

BOURDIEU, Pierre. (1980). L’identité et la représentation. Eléments pour une réflexion critique sur l’idée de région. Actes de la recherche en sciences sociales, 35, 63-72. DOI : 10.3406/arss.1980.2100.

CAZENAVE, Odile. (2003). Afrique sur Seine. Une nouvelle génération d’écrivains africains à Paris. Paris : L’Harmattan.

CHEVRIER, Jacques. (2006). Littérature francophone d’Afrique noire. Paris : Edisud.

CROS, Edmond. (2003). La Sociocritique. Paris : L’Harmattan.

GIRONDE, Michel. (2016). L’homme discontinu. Paris : L’Harmattan.

GLISSANT, Edouard. (2006). Une nouvelle région du monde. Esthétique 1. Paris : Gallimard.

HAROUN, Jamous. (2000). De l’intégration aux "patries imaginaires". Sociétés contemporaines, 37, 71-88. https://www.persee.fr/doc/socco_1150-1944_2000_num_37_1_1721.

HITCHCOTT, Nicki. (2014). Sex and the Afropean City: Léonora Miano’s Blues pour Élise. In HITCHCOTT, Nicki & THOMAS, Dominic. (Eds.). Francophone Afropean Literatures (pp. 124-137). Liverpool : Liverpool University Press.

LASSI, Étienne-Marie. (2015). Recyclage des discours sur l'Afrique et inscription de la doxa métropolitaine dans les romans de Léonora Miano. Canadian Journal of African Studies / Revue canadienne des études africaines, 49, 3, 443-457. DOI : 10.1080/00083968.2014.981948.

MANDELA, Nelson. (1995). Un long chemin vers la liberté. Paris : Fayard.

MBEMBE, Achille. (2006). La République et l’impensé de la « race ». Dans BLANCHARD, Pascal ; BANCEL, Nicolas & LEMAIRE, Sandrine. (Dir.). La fracture coloniale. La société française au prisme de l’héritage colonial (pp. 137-153). Paris : La Découverte.

MBEMBE, Achille. (2017). L’identité n’est pas essentielle, nous sommes tous des passants. Le monde. https://www.lemonde.fr/idees/article/2017/01/24/nuit-des-idees-achille-mbembe-l-identite-n-est-pas-essentielle_5068460_3232.html. [25/10/2017]

MBEMBE, Achille. (2020). Brutalisme. Paris : La Découverte.

MIANO, Léonora. (2008a). Tels des astres éteints. Paris : Grasset.

MIANO, Léonora. (2008b). Afropean Soul et autres nouvelles. Paris : Flammarion.

MIANO, Léonora. (2010). Blues pour Élise. Paris : Grasset.

MIANO, Léonora. (2012a). Habiter la frontière. Paris : L’Arche Éditeur.

MIANO, Léonora. (2012b). Écrits pour la parole. Paris : L’Arche Éditeur.

MIANO, Léonora. (2013). Il faut formuler le concept d’afropéanisme. www.magazine-litteraire.com/.../leonora-miano-il-faut-formuler-concept-afropeanisme-06-11-2013-33069. [10/02/ 2014].

MIANO, Léonora. (2016a). L’impératif transgressif. Paris : L’Arche Éditeur.

MIANO, Léonora. (2016b). Crépuscule du tourment 1. Melancholy. Paris : Grasset.

MIANO, Léonora. (2017a). Crépuscule du tourment 2. Heritage. Paris : Grasset.

MIANO, Léonora. (2017b). Entretien avec Christiane Chaulet Achour. Le grand entretien : Léonora Miano : Littératures partagées (2/4). Diacritick. 16 juin 2017. https://diacritik.com/2017/06/16/le-grand-entretien-leonora-miano-litteratures-partagees-24/#more-23061.

MONGO-MBOUSSA, Boniface. (1999). La littérature africaine, fille de l’exil. Africultures, 15, 24-28.

PROGRAMME DES NATIONS UNIES POUR LE DEVELOPPEMENT. (1994). Rapport mondial sur le développement humain. Paris : Economica.

QUIJANO, Aníbal. (2007). « Race » et colonialité du pouvoir. Mouvements, 51, 111-118.

RUSHDIE, Salman. (1993). Patries imaginaires. Essais et critiques 1981-1991. Paris : Christian Bourgeois.

TCHUMKAM, Hervé. (2015). State Power, Stigmatization, and Youth Resistance Culture in the French Banlieues. Lanham : Lexington Books.

TIRTHANKAR, Chanda. (2008). Écrire à contre-voie : exil et littérature africaine au Centre Pompidou. D’encre et d’exil. http://www1.rfi.fr/culturefr/articles/108/article_75475.asp. [18/8/2017].

WABERI, Abdourahman A. (1998). Les enfants de la postcolonie : esquisse d’une nouvelle génération d’écrivains francophones d’Afrique noire. Notre Librairie, 135, 8-15.

WESTPHAL, Bertrand. (2007). La géocritique. Réel, fiction, espace. Paris : Minuit.

ZAP MAMA. (1993). Adventures in Afropea. [CD]. Bruxelles : Crammed Disc.

Publicado
2020-05-29