Écrire en migration (s) : le bazar de la migration en contexte dans <i>Black bazar</i> d’Alain Mabanckou

  • Didier ANOH BROU Université Félix Houphouët-Boigny
Palabras clave: migration, here and elsewhere, migrant writing, cultural transfer, postcolonial

Resumen

Résumé :

La question de la migration postcoloniale a fait l’objet de plusieurs récits testimoniaux dont je me propose d’explorer un dans le cadre de cet article: Black Bazar d’Alain Mabanckou (Paris, Seuil, 2009). Le choix porté sur ce livre écrit par l’un des plus célèbres écrivains africains de la postcolonie vise à analyser la réalité migratoire qui imprime une écriture qui postule le double inventaire des pôles déictiques de l’ici et de l’ailleurs. Il sera ici question de montrer comment un écrivain migrant de la trempe de Mabanckou représente les transferts culturels en contexte migratoire qui conduisent à des échanges discursifs complexes, à des représentations individuelles et collectives marquées par le trauma du départ, par l’émigration et par ‘‘l’ impossible’’ intégration, à des postures d’énonciation plurielle à partir desquelles des sujets migrants ( qui sont pour certains le double fictionnel de l’auteur) engagent le lecteur dans des réflexions sur une réalité postcoloniale traumatisante liée à la dé-territorialité: le drame de la migration des Africains vers l’Europe, notamment en France.

Mots-clés : Migration, écriture migrante, ici et ailleurs, dé-territorialité, transfert culturel, postcolonial.

Descargas

La descarga de datos todavía no está disponible.

Citas

ACAFOU, Zacharie. (2009). Black Bazar ou la nouvelle paralittérature d’Alain Mabanckou. http://www.100pour100culture.com/litterature/black-bazar-ou-la-nouvelle-paralitterature-dalain-mabanckou [22 Mars 2020].

BANDAMAN, Maurice. (2008). Le paradis français. Abidjan : NEI/CEDA.

BISANSWA, Justin. (2011). Petites sociologies de la déviance et des « gradins sociaux » chez Alain Mabanckou. Revue de l’Université de Moncton, 42, 1-2, 19-49.

CHEMLA, Yves. (2009). Black Bazar d’Alain Mabanckou, le monde depuis Paris, 1er arrondissement. http://africultures.com/black-bazar-8296/ [16 Mars 2020].

CÔTÉ, Jean François. (2003). Littérature des frontières et frontières de la littérature de quelques dépassements qui sont aussi des retours Recherches sociographiques, 44, 499-523.

DADIÉ, Bernard. (1959). Un nègre à Paris. Paris : Présence africaine.

DALEMBERT, Louis-Philippe. (2005). Rue du Faubourg-Saint-Denis. Paris : Éditions du Rocher.

DIOME, Fatou. (2005). Le ventre de l’atlantique. Paris : Librairie générale.

DURPAIRE, François. (2006). France blanche, colère noire. Paris : Odile Jacob.

HAREL, Simon. (2005). Les passages obligés de l’écriture migrante. Montréal : XYZ éditeur.

KASIMI, Djiman. (2012). L’immigration mise en texte : une lecture de Purple hibiscus. http://ethiopiques.refer.sn/spip.php?page=imprimer-article&id_article=1841. [18 Janvier 2020].

KONAN, Yao Louis. (2015). D’un débat…autour de l’écriture migrante dans Le ventre de l’atlantique de Fatou Diome et Le paradis français de Maurice Bandaman. Dans COULIBALY, Adama et KONAN, Yao Louis (Dir.) Les écritures migrantes : De l’exil á la Migrance Littéraire dans le roman francophone (pp. 183-210). Paris : L’Harmattan.

MABANCKOU, Alain. (2005). Verre cassé. Paris : Seuil.

MABANCKOU, Alain. (2006). Mémoires de porc-épic. Paris, Renaudot.

MABANCKOU, Alain. (2009), Black bazar. Paris, Seuil.

MABANCKOU, Alain. (2012). Le sanglot de l’Homme Noir. Paris : Fayard.

MABENGA YLAGOU, Frédéric. (2007). Être ou ne pas être : la littérature africaine de l’immigration n’existe pas. Revue Palabres, VII, 2, 273-285.

MOISAN, Clément. (2008). Écriture migrante et identité culturelle. Québec : Edition Nota bene.

PATERSON, Janet. (2008). Identité et altérité : littératures migrantes ou transnationales ? Interface, 9, 87-102. Barsil/Canada : Rio Grande.

PATERSON, Janet. (2009). Le sujet en mouvement : postmoderne, migrant et transnational . Nouvelles Études Francophones, 24,1, 15-16.

SÉVRY, Jean. (1989). Afrique du Sud, ségrégation et littérature. Paris : L'Harmattan.

SOCÉ, Ousmane. (1937). Mirages de Paris. Paris : Nouvelles Éditions latines.

TARQUINI, Valentina. (2015). Vers une légitimation du non-figé : Alain Mabanckou et Abdourahman A. Waberi. Dans DÉHO, Roger Tro et KONAN, Yao Louis (Dir.). L’ (in)forme dans le roman africain. Formes, stratégies et significations (pp. 79-100) Paris : L’Harmattan.

TCHAK Sami. (2001). Places des fêtes. Paris : Gallimard.

WABERI, Abdourahman. (1998). Les enfants de la postcolonie. Esquisse d'une nouvelle génération d'écrivains francophones d'Afrique noire. Notre librairie, 135, 8-15.

Publicado
2020-05-29